Conception du site et graphisme : Patrick Chanot - info@execho.info

Les Ateliers de la Scierie • Route de Saint-Beaulize 12540 Fondamente • tél : 06 28 65 00 13 • courriel : sophie.vigneau.artiste.graveuse@orange.fr

Sylvie Donaire en résidence : « La fabrique de la mémoire »

► Sylvie Donaire en résidence : La fabrique de la mémoire

du 23 juillet au 20 août 2016 - tous les jours de 15h à 20h

 

Vernissage le samedi 23 juillet à partir de 18h, en présence de l'artiste, avec Mireille Podchlebnik (lecture de poésies) - Intervention musicale : le Garden Swing Trio.

 

En résidence d'artistes à La Scierie avec restitution et exposition en juillet 2016.

L'incitation de ce travail de recherches plastiques a été la parution d'un livre de poésies, ainsi que l'histoire, d' une descendante d'anciens déportés, qui a passé des années à reconstituer la mémoire de sa famille à travers des textes, des documents, et des voyages.

Le legs de petits bouts de vie, comme des boutons, du fil, m'a donné envie de pousser plus loin l'idée d'attachement, de lien, de mémoire et d'histoire.
Ces écrits bouleversants m'ont fait m'interroger, moi, petite fille d'immigrés, déplacés et entassés dans des habitats précaires, sur la manière dont on pouvait combler ces trous de mémoire, recréer le lien, l'attache. La gravure, qui s'est imposée à moi comme outil de création et de production artistique, (graver des lignes, c'est laisser des traces, une forme de mémoire) et la nécessité de travailler sur des grands formats ont tourné mes recherches vers des presses adaptées à l'œuvre, ce que possèdent les Ateliers de la Scierie.
Fabriquer un livre, c'est empiler des couches de mémoire. Ces vies morcelées, autant de pièces, comme les petits points d'une ligne, que l'on peut enfin réunir plastiquement.
Les paradoxes, temporels et visuels, résident dans l'affrontement entre la gravité de l'histoire et la lucidité et ludicité de certaines œuvres. Le goût de revivre, retrouvé dans les camps pour personnes déplacées. Quand j'ai travaillé en 2014 sur les carnets de voyages, c'est une mémoire fabriquée de toutes pièces que j'ai créée à travers des scènes de vie, voyages moitié imaginaires et moitié réels, compositions truquées, falsifiées, scènes du quotidien inventées. Ici, j'ai pris de plein fouet la cruauté et la folie du monde.

Il sera prévu lors de la restitution une lecture des textes poétiques ayant inspiré ce travail.

 

À consulter :

→ Affiche de l'exposition : pdf
→ À petits points, réflexions sur la transmission, la fabrique de la mémoire, le lieu et le lien : pdf